examen


examen

examen [ ɛgzamɛ̃ ] n. m.
• 1339; mot lat. « aiguille de balance », de exigere « peser »
1Action de considérer, d'observer avec attention. considération (1o), étude, inspection, investigation, observation, recherche. Examen destiné à apprécier ( appréciation, 2. critique, estimation, évaluation) , constater ( constatation) , vérifier ( contrôle, vérification) . Examen superficiel, sommaire ( survol) ; approfondi, détaillé, minutieux ( analyse, fam. épluchage) . « il me toisa de la tête aux pieds; puis, comme satisfait de son examen [...] » (Mérimée). « Je me borne à l'examen de quelques questions qui me paraissent les plus importantes » (Condillac). Cette thèse ne résiste pas à l'examen. Examen collectif d'une affaire, d'une question. débat, délibération, discussion. Examen d'expert. estimation, expertise. Examen des lieux. exploration, reconnaissance, visite. Examen comparé de manuscrits. collation.
Philos., absolt Esprit d'examen : esprit critique. Libre examen : fait de n'accepter comme vrai que ce qu'admet la raison ou l'expérience.
Dr. Examen légal. MISE EN EXAMEN : procédure pénale qui a remplacé l'inculpation. Il a été écroué et mis en examen pour meurtre. Examen d'une substance pour en éprouver les qualités physiques ( essai, expérience, 2. test) . Examen spectroscopique. « Le moindre objet avait subi un examen rigoureux, comme ces pièces de métallurgie fine dont dix instruments d'épreuve vérifient le calibre, le son, le grain, l'élasticité » (Romains).
Spécialt Examen médical : ensemble des investigations cliniques et techniques effectuées par un médecin pour apprécier l'état de santé d'un sujet. « l'examen d'Antoine n'avait décelé aucun indice de lésion » (Martin du Gard). Examen au stéthoscope ( auscultation) , examen radioscopique, échographique ( exploration) ; examens de laboratoire. Examen complet. check-up (cf. Bilan de santé). Se faire faire des examens. Examens d'urine (E. C. B. U.), de sang. analyse. Examen prénuptial.
2 ♦ EXAMEN DE CONSCIENCE : examen attentif de sa propre conduite, du point de vue moral ou religieux. Faire son examen de conscience. « Cette heure du soir, qui pour les croyants est celle de l'examen de conscience » (Camus).
3Épreuve ou série d'épreuves destinées à déterminer l'aptitude d'un candidat à entrer dans une école, à obtenir un titre, un grade, une fonction. Examen et concours. Examen écrit, oral. L'oral d'un examen. Examen et contrôle continu. partiel. Examen de passage. Examens passés au cours des études ( baccalauréat, brevet, certificat, diplôme, doctorat, licence) . Préparer à la hâte un examen ( bachoter) . Il « avait peu de temps à lui en raison des examens. Il piochait vite son programme » (Aragon). Se présenter à un examen. Être reçu à un examen avec mention. Être collé, recalé, refusé à un examen. Examen d'entrée, de sortie d'une grande école. Examen probatoire. Examen blanc, destiné à vérifier si les candidats sont suffisamment préparés. Épreuves d'examen. composition, interrogation. Abrév. fam. EXAM . Passer des exams.

examen nom masculin (latin examen, -inis, aiguille de la balance) Action d'examiner, d'analyser quelque chose : Procéder à l'examen des documents. Observation minutieuse d'un patient permettant de déterminer un diagnostic. Épreuve ou série d'épreuves que subit un candidat en vue de vérifier son degré d'instruction ou d'apprécier ses aptitudes : Passer un examen.examen (citations) nom masculin (latin examen, -inis, aiguille de la balance) sir Walter Raleigh Hayes, Devon, vers 1554-Londres 1618 Dans un examen, des gens qui ne veulent pas savoir posent des questions à des gens qui ne peuvent pas répondre. In an examination, those who do not wish to know ask questions of those who cannot tell. Some Thoughts on Examinations examen (difficultés) nom masculin (latin examen, -inis, aiguille de la balance) Registre Passer un examen, se présenter à un examen, réussir à un examen s'emploient dans tous les registres. Recommandation Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, éviter présenter un examen, réussir un examen. ● examen (expressions) nom masculin (latin examen, -inis, aiguille de la balance) Examen cytobactériologique, ensemble des techniques étudiant les cellules et les germes contenus dans les prélèvements de liquides. Examen cytobactériologique des urines, examen des urines au microscope permettant de détecter une infection urinaire et de déterminer le nombre de germes et de globules rouges et blancs par millilitre d'urine. Examen Doppler, examen utilisant les ultrasons pour mesurer la vitesse de la circulation sanguine. Examen de santé, ensemble d'examens cliniques et complémentaires effectués chez une personne apparemment saine, dans un but de dépistage et de prévention. Libre examen, selon la théologie protestante, droit et pouvoir de chaque chrétien de lire et d'interpréter correctement les textes de l'Écriture sainte sans passer par le magistère de l'Église ; fait de ne reconnaître comme vrai que ce qu'admet la raison ou l'expérience. Mise en examen, acte de procédure par lequel le juge d'instruction fait connaître à quelqu'un les faits qui lui sont pénalement reprochés. ● examen (synonymes) nom masculin (latin examen, -inis, aiguille de la balance) Action d'examiner, d'analyser quelque chose
Synonymes :
- enquête
- étude
- vérification
Épreuve ou série d'épreuves que subit un candidat en vue...
Synonymes :
- épreuve

examen
n. m.
d1./d Considération attentive; observation minutieuse. L'examen d'un dossier. Un examen médical.
|| RELIG CATHOL Examen de conscience: recherche des fautes que l'on a commises et que l'on doit confesser; par ext., action de considérer ses actes sous l'angle de la morale.
|| Libre examen: fait de ne croire que ce qui est contrôlé par la raison.
|| DR Mise en examen: V. inculpation.
d2./d épreuve ou ensemble d'épreuves que subit un candidat afin que l'on puisse juger de ses connaissances, de ses compétences. être reçu à un examen. (Abrév. Fam.: exam).

⇒EXAMEN, subst. masc.
A.— [L'action se fait par l'intermédiaire du regard et/ou du toucher] Action de regarder minutieusement, d'observer avec attention.
1. [En parlant de choses gén. concr.]
a) Observation détaillée pour apprendre, connaître mieux, vérifier, trouver quelque chose. Duroy recommençait tout seul l'examen des toiles comme s'il ne se fût pas lassé de les admirer (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 134). Il acheta le journal, (...) une première inspection rapide ne lui montra pas ce qu'il cherchait. Il reprit son examen plus lentement (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 212) :
1. ... le plus expert des histologistes serait bien empêché, sur l'examen microscopique d'un tissu, d'assigner un âge approximatif à l'organisme dont il provient.
J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 115.
SYNT. Examen approfondi, attentif, complet, détaillé, minutieux, méthodique, rigoureux, sérieux, sommaire; faire, pratiquer l'examen de, procéder à l'examen de; examen au microscope, aux rayons X.
Au premier examen. Sans approfondir l'observation. Au premier examen, la distance de cette maison à la vôtre, l'épaisseur du taillis, ne lui auraient pas permis de se faire entendre (BERNANOS, Crime, 1935, p. 767).
b) En partic.
Examen de papiers, de documents. Lecture attentive et réfléchie pour découvrir quelque chose. Tous deux, dans le plus complet silence, se mettent à l'œuvre. L'examen des papiers continue et marche rapidement; on brûle à mesure (SAND, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 76).
Examen de comptes. Lecture attentive pour vérification. La commission chargée de l'examen des comptes (MAINE DE BIRAN, Journal, 1818, p. 116).
c) P. ext. Analyse d'une substance. Examen chimique; examen d'urines, de sang; examen de laboratoire. La Cilpo, le prétendu laboratoire où se font les prétendus examens de ces laits pasteurisés et oxygénés qui, peut-être, ne sont que de prétendus laits (DUHAMEL, Journ. Salav., 1927, p. 71).
2. [En parlant d'une pers.]
a) Action de regarder quelqu'un d'une manière attentive, critique, pour se faire une opinion à son sujet. Elle lui fit subir ce rapide examen qui suffit à la femme pour juger un homme physiquement et presque moralement (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 2, 1859, p. 360). Les deux femmes avaient échangé un regard profond, un de ces examens d'une seconde, complets et définitifs (ZOLA, Nana, 1880, p. 1251) :
2. ... fixant d'abord les yeux sur les pieds de Joseph, elle fit monter un regard désapprobateur jusqu'au visage du jeune homme (...). David subit le même examen...
GREEN, Moïra, 1950, p. 196.
b) Spéc., MÉD. Ensemble d'observations faites par divers moyens (auscultation, palpation, radiographie, analyses, etc.) qui fournissent des indications sur l'état de santé d'une personne. Examen médical, clinique; examen de santé; examen cardio-vasculaire, rectal, radiologique. La table d'examen avait un air d'instrument de torture passé au ripolin blanc (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 40). Lorsque le médecin eut fini son examen et qu'il se releva, je compris à son regard que Pujolhac était perdu (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 339). V. complet ex. 4.
Examen prénuptial. Examen radiologique, sérologique effectué par un médecin, un laboratoire agréé, en vue de la délivrance d'un certificat prénuptial (cf. Méd. Biol. t. 2 1971). Examen prénatal, post-natal. Examen médical de la femme durant et après la grossesse. Examen légal, post-mortem. (Quasi-)synon. autopsie.
B.— [L'action est du domaine de la pensée, de la réflexion]
1. [En parlant de choses gén. abstr.]
a) Action d'étudier quelque chose, de réfléchir à quelque chose, de peser les éléments d'un problème, d'un fait, pour apprendre, comprendre ou agir au mieux. Le pape résolut de mettre la plus grande sévérité dans l'examen de ces miracles (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 298). Quand vous aurez fini de faire du paradoxe, le tribunal passera à l'examen de la cause (COURTELINE, Article 330, 1900, p. 262) :
3. Dans le présent livre, notre champ d'examen a l'avantage d'être bien délimité. Nous voulons examiner, en effet, des images bien simples, les images de l'espace heureux.
BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 17.
SYNT. Examen critique, impartial; examen des motifs, des possibilités, d'un problème, d'une thèse, d'une situation; porter son examen sur (qqc.), réserver (une question) pour plus ample examen, soumettre (une question) à un examen; être digne d'examen, mériter (l')examen; après mûr examen; faculté, esprit d'examen.
À l'examen. À la réflexion :
4. ... il faudra dans la dernière partie sur la pédérastie traiter en fonction de Gide le problème du diable. D'abord, j'y répugnais quelque peu d'instinct, puis à l'examen je me rends compte que cette répugnance est ici d'autant moins justifiée que Gide introduit lui-même le problème à tout bout de champ...
DU BOS, Journal, 1927, p. 353.
Sans examen. Sans approfondir la question. Ce qui me dégoûte dans la haine, c'est sa grossièreté : elle accueille n'importe quel bruit, se nourrit de tout, sans examen, sans discernement (MONTHERL., Malatesta, 1946, III, 5, p. 503).
(Ne pas) résister à l'examen; soutenir, supporter l'examen. (Perdre) ne pas perdre toute valeur, tout crédit après une étude, une analyse soigneuse. Tu as totalement perdu la tête! tu as cédé à un enfantillage qui ne supporte pas une minute l'examen! (MARTIN DU G., Thib., Été 1914, 1936, p. 602).
En partic. [En parlant d'une œuvre, d'un artiste, d'un auteur] Étude en détail pour mieux connaître, mieux comprendre. La composition qu'il n'avait apprise que par l'examen des œuvres et par sa propre réflexion [Bach] (PIRRO, J. S. Bach, 1919, p. 31). Je suppose donc que Richelieu ait déféré à l'Académie l'examen grammatical et linguistique du « Socrate chrestien » (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 494).
Spéc. Examen (de censure). Lecture critique, appréciation de la valeur d'un ouvrage en vue de son édition, de l'attribution d'un prix, d'une pièce en vue de sa représentation. J'ai lu votre travail, monsieur; je ne doute pas que le talent avec lequel il est écrit, la profondeur avec laquelle il est pensé, ne fassent sur le comité d'examen une favorable impression (LAMART., Corresp., 1834, p. 34). Je consentirai à la reprise de mes pièces à la condition « qu'elles ne subiront pas un nouvel examen de censure », que pas un vers n'en sera retranché par le gouvernement actuel (HUGO, Corresp., 1867, p. 16).
P. ext. Examen du prix (d'une marchandise). Calcul du prix au plus juste en fonction de certains faits. Grâce à un nouvel examen de mes prix, qui étaient déjà très étudiés, je puis fournir à raison de 0 Fr. 93 l'unité (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 155).
P. méton., vx. Faculté de l'esprit qui sait examiner, réfléchir. L'abbé Niollant communiqua sa hardiesse d'examen et sa facilité de jugement à son élève (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 41) :
5. Un soldat devrait-il, sur l'ordre de son caporal ivre, tirer un coup de fusil sur son capitaine? Il doit donc distinguer si son caporal est ivre ou non; il doit réfléchir que le capitaine est une autorité supérieure au caporal. Voilà de l'intelligence et de l'examen requis dans le soldat.
CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 91.
b) Spéc., dans les expr. esprit d'examen, droit d'examen, libre examen et (absol.) examen. Fait de mettre en question, en les soumettant au contrôle de la raison, des principes admis généralement comme vrais, particulièrement en matière de religion. Il [le christianisme] craignait cet esprit d'examen et de doute, cette confiance en sa propre raison, fléau de toutes les croyances religieuses (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p. 84). Tout comme celle au catholicisme, la conversion au communisme implique une abdication du libre examen, une soumission à un dogme (GIDE, Journal, 1933, p. 1175) :
6. Rome redoute, avant tout, l'esprit d'examen qui peut conduire au protestantisme; aussi l'art de penser y a-t-il toujours été découragé et au besoin persécuté.
STENDHAL, Prom. ds Rome, t. 1, 1829, p. 11.
2. [En parlant d'une pers., d'une faculté, d'un attribut de la pers.]
a) [L'acte porte sur le suj.] Analyse de ses pensées, de ses sentiments, de ses facultés pour mieux se connaître, de ses actes pour en découvrir les mobiles. À l'effervescence (...) succéda un grand calme, je veux dire un moment de sang-froid et d'examen singulièrement lucide (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 248). La première conclusion de l'impitoyable examen de lui-même auquel il se livra (...) fut qu'il était complètement ignorant (MAUROIS, Disraëli, 1927, p. 25).
RELIG. CHRÉT. Examen de conscience (cf. conscience II D 2). Chez quiconque a le souci d'un perfectionnement moral, l'examen de conscience est un besoin (COPPÉE, Bonne souffr., 1898, p. 183). Son cahier d'examens de conscience n'était pas à jour. D'ici lundi soir, il lui faudrait donc découvrir quatre ou cinq péchés dont elle pût faire état dans son cahier (AYMÉ, Jument, 1933, p. 122).
Examen général. Examen de conscience portant sur toutes les actions accomplies (cf. Foi t. 1, 1968).
Examen particulier. Portant sur un seul point de la vie spirituelle qui a besoin d'être amélioré (Foi, t. 1, 1968). Cet « examen particulier » (...) a donc pour but de nous faire atteindre deux résultats : l'extirpation de tel défaut, l'acquisition de telle vertu (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 392).
P. anal. Des républicains (...) commençaient de faire leur examen de conscience politique (AYMÉ, Jument, 1933, p. 220).
b) [L'acte porte sur une autre pers.] Étude des qualités, des facultés, des capacités d'une personne par l'observation de son comportement, au moyen d'un interrogatoire, de tests, etc. Examen mental, psychologique. L'examen de la paresse met en œuvre un partenaire imaginaire (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 18) :
7. Selon le degré d'évolution du sujet, la psychotechnique recourt à des moyens techniques : exercices d'habileté manuelle, de réflexes, de comportement, de mémoire, exercice plus intellectuels de compréhension, de jugement, etc... c'est l'examen psychotechnique.
Pages documentaires, 1948-49, n° 2, p. 144.
En partic. Évaluation, contrôle des aptitudes d'une personne à entrer dans une école, à obtenir un diplôme, un titre, à exercer une fonction, au moyen d'épreuves appropriées; épreuve ou ensemble d'épreuves servant à ce contrôle. Examen d'un élève, des candidats, examen d'aptitude. V. agricole ex. 18. J'ai été à 11 heures à l'École normale pour assister à un 2e examen des élèves sur la morale (MAINE DE BIRAN, Journal, 1817, p. 38). P. méton. Les examens approchaient et les candidats, dès qu'ils avaient une minute, ouvraient un livre (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933, p. 80).
SYNT. a) Examen écrit, oral, examen blanc, examen probatoire; b) examen d'admission, d'embauche, d'entrée, de sortie (d'une école), de passage, de fin d'études; examen du certificat d'études, du brevet, du baccalauréat, de la licence; examen de docteur, d'instituteur, de pilote; examen de droit, de grec, d'histoire, de mathématique; de catéchisme, de danse. c) Matière, programme, question, sujet, épreuves d'(un) examen, session d'examen; commission, jury d'examen; salle d'examen; boite à examen(s) (fam.); préparation, résultat d'un examen. d) Bûcher (fam.), préparer, travailler, passer un (ses) examen(s); se présenter à un examen, être admis, reçu refusé, collé à un examen; échouer à l'examen, se faire refuser à un examen, manquer un examen.
Prononc. et Orth. :[] ou [e-]. Cf. é-1. NOD. 1844 et PASSY 1914 admettent en outre, pour la finale, l'anc. prononc. lat. [-]. D'apr. LITTRÉ cette prononc. est affectée. Elle est cependant la seule prononc. ds FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 2 1787, GATTEL 1841; cf. aussi ds Ac. 1762, alors que dans les éd. suiv. la prononc. lat. fait simplement l'objet d'une rem. : ,,plusieurs font sentir l'n finale comme en latin``, les éd. de 1694-1740 ne faisant aucune allusion à la prononc. La prononc. lat. était restée en vigueur dans le Midi jusqu'à la 2e moitié du XIXe s. (cf. LESAINT et VOGEL, Traité... 3e éd., 1890 d'apr. BUBEN 1935, § 103). Comparer examen, dont la finale s'est francisée, avec les mots du type abdomen, amen, lichen, pollen, etc. Étymol. et Hist. 1337-39 derain examen « jugement dernier » (Le Tombel de la chartrose, ms. d'Avranches ds LITTRÉ); 1372 « action d'examiner, d'étudier minutieusement » (Cart. de Flines, II, 653, Hautcœur ds DELB. Notes mss); 1485 « épreuve à laquelle est soumis un candidat » (Ordonn. févr. ds LITTRÉ). Empr. au lat. class. examen (de exigere, avec ex- « hors de » et agere, proprement « pousser hors de, chasser » [v. essaim < examen]; « faire sortir » d'où « exiger » (v. ce mot); ex- exprimant l'achèvement d'où « mener à terme, achever », spéc. « achever une pesée, peser exactement ») au sens de « aiguille de balance », d'où « contrôle, examen ». Fréq. abs. littér. :2 930. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 4 704, b) 3 119; XXe s. : a) 3 724, b) 4 535. Bbg. CLÉMENT (R.). Suite des termes ou expr. à substituer à des mots étr. ou barbares. Déf. Lang. fr. 1970, n° 55, p. 37. — FEUGÈRE (F.). En marge de l'exposition Charles V. Déf. Lang. fr. 1968, n° 45, p. 27; La Première Renaissance et notre vocab., d'Oresme à Christine de Pisan. Déf. Lang. fr. 1970, n° 51, p. 14. — PAMART (P.). Attention! route glissante. Vie Lang. 1968, pp. 289-293.

examen [ɛgzamɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1339; lat. examen, au propre « aiguille de balance », de exigere, au sens de « peser ». → Exiger; essaim.
1 Action, fait de considérer, d'observer avec attention. Considération (1.), enquête, étude, information, inspection, investigation, observation, recherche, revue. || L'examen de qqch. par qqn. || L'examen de qqn; son examen de qqch. || Examen destiné à apprécier ( Appréciation, estimation, évaluation), à constater ( Constatation), à vérifier ( Contrôle, I., 3.; vérification). || Vérifier par un second examen. Récoler. || Examen superficiel, sommaire, rapide. || Examen approfondi ( Approfondissement). || Examen analytique, détaillé, minutieux. Analyse, dissection (fig.), épluchage (fig.). || Examen attentif Auscultation (fig.) (→ Attention, cit. 24). || Examen critique, sévère. ( Censure, critique). || Examen sérieux, désintéressé (cit. 9). || Examen objectif (→ Dessein, cit. 16). || Soumettre un préjugé, une idée, une opinion à l'examen (→ Passer au crible, à l'étamine).Cette thèse ne supporte pas l'examen, ne résiste pas à l'examen, perd tout crédit. || Choisir, se décider après examen. || Au premier examen (→ À première vue, au premier coup d'œil). || Examen collectif d'une affaire, d'une question ( Délibération, débat, discussion). || Examen d'expert ( Estimation, expertise). || Examen des lieux ( Exploration, reconnaissance, ronde, visite). || L'examen d'un navire, d'une cargaison ( Arraisonnement, inspection). || Examen et vérification de comptes. || Examen direct, personnel d'un manuscrit, d'une pièce ( Visa, vu). || Examen comparé de manuscrits. Collation, conférence (vx). || Examen d'un livre, d'un ouvrage, d'un texte littéraire. || Examen d'une doctrine.(Absolt). || Esprit d'examen : esprit critique. — ☑ Libre examen : « le droit naturel de n'accepter comme vrai que ce qu'admet la raison ou l'expérience » (Littré). Libre (cit. 7 et supra). || Libre examen en matière religieuse, en matière de foi. || Examen de soi-même ( Analyse, introspection).Dr. || Examen légal. || Examen scientifique. || Examen d'une substance pour en éprouver les qualités physiques ( Essai, expérience, test). || Examen spectroscopique. || Examen des organes d'un moteur, d'une machine. || Ouverture, regard facilitant l'examen et la surveillance de l'intérieur d'une machine, etc.Examen médical ( Visite). || Procéder à l'examen d'un malade, d'un organe. || Examen clinique, radiologique. || Examen au stéthoscope ( Auscultation). || Examen à la radioscopie. || Examen de la vue, de la vision (ou examen optométrique). || L'ophtalmoscopie, examen de l'intérieur de l'œil (→ suff. -scopie). || Examen de l'ouïe ( Audiométrie). || Examen d'un liquide organique, examen sérologique. || Examen des urines, du sang. Analyse. || Examen médical périodique prescrit à certaines personnes. || Examen prénuptial. || Examen post-mortem ( Autopsie).
1 Le temps viendra de faire imprimer mes remarques sur les pièces que j'aurai faites (…) En attendant cet examen, qui peut-être ne viendra point (…)
Molière, les Fâcheux, Avertissement.
2 Toute la vie du chrétien doit être un examen et une censure continuelle et secrète de ses actions, de ses désirs, de ses pensées (…)
Massillon, Carême, Confession.
3 Je me borne à l'examen de quelques questions qui me paraissent les plus importantes.
Condillac, Études historiques, I, 8.
4 (…) je dis mes principes et je le dis à dessein : car ils ne sont pas, comme ceux des autres femmes, donnés au hasard, reçus sans examen et suivis par habitude; ils sont le fruit de mes profondes réflexions (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, Lettre LXXXI.
5 D'un sévère examen je ne crains pas la suite.
M.-J. Chénier, Œdipe roi, III, 2.
6 Sans me répondre, il me toisa de la tête aux pieds; puis, comme satisfait de son examen, il considéra avec la même attention mon guide, qui avançait.
Mérimée, Carmen, I.
7 (…) la Grâce dont les lois échappent à tout examen (…)
F. Mauriac, Souffrances et Bonheur du chrétien, p. 130.
8 Le moindre objet avait subi un examen rigoureux, comme ces pièces de métallurgie fine dont dix instruments d'épreuve vérifient le calibre, le son, le grain, l'élasticité.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, II, p. 22.
9 Mme de Battaincourt avait fait, au printemps, irruption chez Antoine pour le consulter sur l'état général de sa fille (…) À cette date, l'examen d'Antoine n'avait décelé aucun indice de lésion.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 143.
10 L'examen microscopique des corpuscules, puis la découverte de filaments (…) lui montraient qu'il était dans la bonne voie.
Henri Mondor, Pasteur, p. 86.
Dr. franç. || Mise en examen : acte de procédure par lequel le juge fait connaître à qqn les faits qui lui sont reprochés. || Le ministre a été mis en examen pour trafic d'influence. || La mise en examen a remplacé l'inculpation.On emploie aussi le verbe mettre en examen, à l'actif et au passif et p. p. (les personnes mises en examen, qui viennent d'être mises en examen).
2 Examen de conscience : examen attentif de sa propre conduite, du point de vue moral.
10.1 Son cahier d'examens de conscience n'était pas à jour. D'ici lundi soir, il lui faudrait donc découvrir quatre ou cinq péchés dont elle pût faire état dans son cahier.
M. Aymé, la Jument verte, 1933, p. 122.
Faire son examen de conscience.Spécialt, dans la vie religieuse. Revue des fautes qu'on a commises. || Faire son examen de conscience chaque jour. || Examen de conscience préparant à la confession.
11 (Anne d'Autriche) redouble ses dévotions toujours assidues; elle apporte de nouveaux soins à l'examen de sa conscience toujours rigoureux.
Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche.
12 Toutes les actions de ma vie m'apparaissaient sous leur côté le plus défavorable, et dans l'espèce d'examen de conscience auquel je me livrais, la mémoire me représentait les faits les plus anciens avec une netteté singulière.
Nerval, Aurélia, II.
13 Cette heure du soir, qui pour les croyants est celle de l'examen de conscience, cette heure est dure pour le prisonnier ou l'exilé qui n'ont à examiner que du vide.
Camus, la Peste, p. 201.
Par anal. || « Des républicains (…) commençaient à faire leur examen de conscience politique » (M. Aymé, in T. L. F.).
Libre examen. Libre, cit. 7 et supra.
3 Épreuve, ou série d'épreuves destinées à déterminer l'aptitude d'un candidat à entrer dans une école, à obtenir un titre, un grade, une fonction. || Dans l'examen, l'admission est déterminée par une note que les candidats doivent atteindre ou dépasser, tandis que dans le concours, le nombre de places proposées est fixé d'avance. || Examens passés par les écoliers, les étudiants au cours de leurs études. Baccalauréat (cit.), brevet, certificat, clinique, diplôme, doctorat, licence. || Cet examen exige beaucoup de travail. || Préparer un examen. Bachoter. || Compositions, colles préparant à un examen. || Se présenter à un examen, passer l'examen de… Épreuve, test; et aussi audition. || Comparaître devant le jury d'examen. || Être reçu à un examen avec la mention bien, passable. || Être collé, recalé, blackboulé, refusé à un examen. || Sécher à l'examen. || Professeur faisant passer l'examen ( Examinateur), corrigeant les épreuves écrites d'un examen ( Correcteur). || Examen d'entrée dans une classe, une école. || Examen de passage. || Examen de sortie, de fin d'études. || Examen probatoire. || Examen blanc, destiné à vérifier si les candidats sont suffisamment préparés. || Épreuves d'examen. Épreuve (cit. 32 et supra), composition, interrogation; écrit, oral (→ Concours, cit. 12). || Session d'examen. || Coefficient appliqué aux notes d'examen. || Note éliminatoire dans un examen. || Sujet, question, dissertation d'examen. || Programme d'un examen. || Jury, salle d'examen.Fraudes dans les examens.Examen psychotechnique, psychométrique. Test, épreuve.
14 Tu ne sais pas que je suis décidé à passer mon examen de bachelier et que je n'ai plus qu'à préparer un peu de philosophie.
Sainte-Beuve, Correspondance, 6, 19 mars 1821, t. I, p. 33.
15 À propos d'examen, je n'ai point encore ouvert mes livres de droit. Ça viendra vers le mois d'avril ou de mai; alors je travaillerai quinze heures, serai refusé et traiterai ensuite mes examinateurs de canailles, de ganaches, de pairs de France.
Flaubert, Correspondance, 54, 22 janv. 1842.
16 (…) je me propose d'envoyer mon fils au collège l'an prochain. Croyez-vous qu'il soit en état de subir l'examen d'entrée en sixième ?
J. Green, Léviathan, p. 41.
17 Edmond avait peu de temps à lui en raison des examens. Il piochait vite son programme, ne faisait que de brèves apparitions au Passage-Club, dans l'espoir de se rattraper.
Aragon, les Beaux Quartiers, p. 433.
Abrév. fam. (argot scol.; 1880, in D. D. L.) : exam [ɛgzam]. || Passer un exam, des exams.Par plais. (jeu sur -men et main). || Exapied (B. et F. Groult, Journal à quatre mains, p. 74).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • examen — EXÁMEN, examene, s.n. 1. Mijloc de verificare şi de apreciere a cunoştinţelor dobândite de elevi, de studenţi, de candidaţi pentru ocuparea unui loc, a unui post etc. ♢ Examen de diplomă = examen susţinut în faţa unei comisii speciale, după… …   Dicționar Român

  • examen — EXAMEN. s. m. Recherche exacte, soigneuse, discussion exacte. Faites l examen de ce livre. examen de conscience. On appelle aussi, Examen, Les questions qu on fait à quelqu un pour sçavoir s il est capable du degré, de l employ où il veut estre… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Examen — Saltar a navegación, búsqueda Examen se puede referir a los siguientes artículos Exploración física o examen físico Exploración complementaria, parte de un examen médico Examen de sangre Examen genético Examen (evaluación estudiantil) Examen… …   Wikipedia Español

  • examen — (Del lat. exāmen). 1. m. Indagación y estudio que se hace acerca de las cualidades y circunstancias de una cosa o de un hecho. 2. Prueba que se hace de la idoneidad de una persona para el ejercicio y profesión de una facultad, oficio o ministerio …   Diccionario de la lengua española

  • examen — sustantivo masculino 1. Prueba que se hace para demostrar la aptitud en una cosa: Aprobó el examen de conducir. Mañana tenemos un examen de inglés. He suspendido el examen. Sinónimo: ejercicio. 2. Observación, estudio o análisis que se hace para… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Examen — Sn std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. exāmen Prüfung (eigentlich: das Zünglein an der Waage ), einer Ableitung aus l. exigere (exāctum) abwägen, untersuchen , zu l. agere treiben, betreiben und l. ex . Also eigentlich: das Austarieren,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • examen — m. med. Cualquier investigación, observación o inspección llevada a cabo con un fin diagnóstico, ya sea mediante los sentidos o con el apoyo de instrumentos concretos. Según el método que se utiliza se habla de un examen radiológico, endoscópico …   Diccionario médico

  • Examen — Ex*a men, n. [L., the tongue of a balance, examination; for exagmen, fr. exigere to weigh accurately, to treat: cf. F. examen. See {Exact}, a.] Examination; inquiry. [R.] A critical examen of the two pieces. Cowper. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Examen — bezeichnet: eine Prüfung Examen (Film), einen US amerikanischen Horrorfilm von Jimmy Huston von 1981 (Originaltitel: Final Exam) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Exāmen — (lat), 1) Untersuchung, Prüfung; 2) Prüfung der Kenntnisse Jemands; so Schul , Candidaten , Prediger , Offizier E. etc.; es heißt, wenn es bes. streng ist, E. rigorōsum. Derjenige, welcher examinirt, heißt Examinator; welcher examinirt wird,… …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.